Section title text:  Our Spirit.

Le tableau du charisme

Photo of the Mandala Painting.L’idée de ce tableau est venue à la suite d’une réflexion sur la manière de présenter notre charisme de compagnonnage, ce don spécial que nous voulons offrir au monde et à l’Eglise de façon visuelle. Beaucoup d’idées furent échangées, finalement en juillet 1996, Helen Roberts a commencé à exprimer sur la toile le résultat de la réflexion communautaire de la Société.

Le tableau est une toile circulaire d’un assez grand diamètre. Un mouvement circulaire dans la peinture elle-même, symbolise l’intégralité de Dieu, sa fidélité et son amour qui nous entourent. Les couleurs vives de la peinture acrylique montrent la vitalité et la force du charisme du compagnonnage.

A gauche du tableau, une flamme symbolise la passion pour le Règne de Dieu, entoure la Fondatrice Marie Madeleine de Bonnault d’Houët et quatre compagnes qui représentent à la fois les premières FCJ et les quatre « compagnes spirituelles », la pauvreté, l’humilité, l’obéissance et la douceur, qui seraient toujours avec Marie Madeleine et la Société qu’elle fondait, comme Dieu lui avait promis. Eugène son fils est aussi là, et un groupe d’enfants qui jouent à l’ombre d’Amiens, où la Société est née

La flamme commence au pied de la croix. Marie Madeleine s’inspira des Saintes Femmes debout au pied de la croix de Jésus et qui lui sont restées fidèles. L‘on voit aussi près de la croix des gens qui souffrent, ils tendent les mains vers l’eau de la vie qui forme l’ombre de la croix. Le cri de Jésus en croix « J’ai soif » influença profondément Marie Madeleine, et elle s’engagea elle-même à répondre à ce cri dans une vie de compagnonnage avec Jésus et son peuple.

La flamme commence au pied de la croix. Marie Madeleine s’inspira des Saintes Femmes debout au pied de la croix de Jésus et qui lui sont restées fidèles. L‘on voit aussi près de la croix des gens qui souffrent, ils tendent les mains vers l’eau de la vie qui forme l’ombre de la croix. Le cri de Jésus en croix « J’ai soif » influença profondément Marie Madeleine, et elle s’engagea elle-même à répondre à ce cri dans une vie de compagnonnage avec Jésus et son peuple.

La croix de vie s’étend sur le monde et de son centre, symbole de l’Eucharistie, une lumière irradie et illumine tous les aspects du tableau, les attirant dans une unité harmonieuse.

A partir du pied de la croix le people de Dieu s’avance. Des femmes qui représentent le don du charisme offert par Dieu à la Société des FCJ, sont au milieu de la foule. Ces femmes sont douces, elles avancent, accueillent et encouragent ceux qui les entourent. L’une d’elle est habillée des couleurs de la croix et sa silhouette à la même forme. Le groupe de femme est composé d’une variété d’âges et de races. Elles portent la flamme de la première inspiration de Marie Madeleine et elles entrent dans la rivière qui les emmène vers l’avenir.

La femme à genoux au bord de la rivière remplit d’eau une cruche, un rappel de la demande de Dieu à Marie Madeleine d’être un vase vide entre ses mains prêt à tout recevoir de Dieu.

L’arc-en-ciel symbole de l’alliance avec Dieu forme une arche au-dessus du tableau. Le mouvement circulaire de la peinture relie les débuts de la Société dessinés dans la flamme avec toute la suite de son histoire et avec l’arc en ciel, signe d’espérance pour l’avenir.

Le tableau est suspendu au-dessus de la tombe de Marie Madeleine dans la chapelle de Stella Maris, Broadstairs, Kent, Angleterre.

Si vous souhaitez réfléchir sur la mandala de notre Société,
tout en faisant le puzzle sur le site, cliquez sur le puzzle ci-dessous.

Cliquez ici
Demandons à notre Seigneur de nous donner l’esprit de la Société de Jésus,
       et puisque nous avons ses Constitutions, la volonté de Dieu
                est que nous ayons aussi son esprit    (Marie Madeleine)