Section title text:  Our Spirit.

Pèlerinage

Ignace de Loyola se parlait de lui comme le pèlerin. La vie de Marie Madeleine s’est déroulée comme un pèlerinage qui a commencé à Châteauroux son lieu de naissance et qui l’a emmené loin de là et au-delà de l’expérience des femmes de son époque. Nous pouvons dire qu’elle a été en pèlerinage sur cette terre.

Comme Brid Liston fcJ écrit dans « A Pilgrim’s Handbook », un pèlerinage est un voyage dans la foi et en recherche d’intégrité. C’est un voyage vers un lieu saint pour des raisons religieuses. Dans la vie, notre existence semble souffler des questions telles qui sommes- nous? d’où venons-nous? où allons-nous? faire un pèlerinage évoque les questions qui nous viennent du fond du cœur. Il y a un pèlerin en chacun de nous qui se réveille peu à peu. Un pèlerinage n’est pas seulement voyager n’importe où mais à un lieu qui a une signification en lui-même. C’est un voyage dans un lieu saint.

Poem about walking with FCJs by Ian White.Les lieux associés à la vie et aux voyages de Marie Madeleine on tune signification profonde pour les Religieuses FCJ, pour les compagnes et compagnons en mission et pour les amis de la Société.

Les expériences qui font partie du pèlerinage révèlent les étapes que les pèlerins font dans leur parcours. Ils deviennent une réflexion sur la vie de foi, en fait, le départ montre la décision des pèlerins d’avancer vers leur destination et d’être ouverts aux merveilles spirituelles de leur appel baptismal, marcher les conduit en solidarité avec leurs frères et sœurs dans la préparation nécessaire pour une rencontre avec Dieu ; la visite aux lieux saints les invite à écouter la parole de Dieu, à ’écouter où Dieu est dans leur vie; le retour à la fin leur rappelle leur propre tâche dans la vie qui est d’être témoin de l’espérance.

Lorsque vous avez le temps de faire un pèlerinage aux lieux importants dans la vie de Marie Madeleine, nous vous invitons à regarder les images ci- dessous en réfléchissant sur le texte qui est joint.


 

Demandons à notre Seigneur de nous donner l’esprit de la Société de Jésus,
       et puisque nous avons ses Constitutions, la volonté de Dieu
                est que nous ayons aussi son esprit    (Marie Madeleine)